Accueil > Chefs > La liste des chefs > TESSIER
Imprimer Liste
Twitter Facebook Google Plus email

TESSIER


TESSIERPhilip
2200 Webber Avenue-CA 94599 YOUNTVILLE - USA
Bocuse d'Argent 2015

Il est le premier à faire accéder les États-Unis au podium du Bocuse d’Or. Une victoire qui le rend heureux, mais ne lui fait pas perdre la tête. Dans sa vie, il y a tellement de place pour d’autres choses, et il n’a de cesse de satisfaire une insatiable curiosité. Apprendre, toujours et encore, ouvrir son esprit, travailler aux côtés des meilleurs, pour compléter sa connaissance d’un métier qui n’a jamais fini de le nourrir. Il se dit heureux. Une enfance en Virginie, des grands-parents québécois auxquels il doit son nom, une mère qui travaille beaucoup, rentre tard et lui ouvre le chemin de la cuisine pour préparer les repas du soir. Une nécessité, pour ce jeune de 12 ans qui aimait bien manger, devient un plaisir aussi : il découvre qu’il aime cuisiner. À 16 ans, premier plongeon dans l’univers de la restauration : travail de serveur dans un hôtel de la région, le Williamsburg Inn, un établissement « à l’ancienne » où il acquiert des bases, la notion de service. Puis, direction le prestigieux « Culinary Institute of America » à New York pour y suivre des études de cuisine ! C’est là qu’il apprend les fondamentaux du métier, là aussi qu’il rencontre Rachel, étudiante en pâtisserie, qui deviendra son épouse et lui donnera trois enfants.

Son chemin professionnel le mènera à l’Escoffier Room, au Bernardin, à Per Se. De courts mais intenses séjours en France complètent son expérience et sa connaissance du français : L’Essentiel à Chambéry et le Moulin de Mougins. Puis Thomas Keller le recrute pour le Bouchon Bistro, et il quitte New York en 2007 pour la Californie, la mythique Napa Valley. En 2011, il intègre les cuisines de The French Laundry comme sous-chef exécutif.

On connaît la suite : la préparation pour le Bocuse d’Or, avec son commis Skylar Stover, encadré par des amis chefs et soutenu par l’association Mentor KBK.

Lorsqu’il n’est pas aux fourneaux, Philip est un fan de football, le « soccer », qu’il pratique dès que possible, et depuis son passage à Lyon, il avoue suivre d’un peu plus près le parcours de l’Olympique Lyonnais !