Accueil > Actualité > Récompenses au sommet pour les BOW : quel début d’année !
Imprimer Liste
Twitter Facebook Google Plus email

Récompenses au sommet pour les BOW : quel début d’année !

Récompenses au sommet pour les BOW : quel début d’année !


Yannick Alleno, Fabrice Desvignes

Yannick Alléno, Bocuse d’argent 1999, se voit récompenser de 3 étoiles par le Guide Michelin au Pavillon Ledoyen. Voici ce qu’en dit le guide : Reprise par Yannick Alléno, cette institution parisienne – dans un élégant pavillon Second Empire des jardins des Champs-Élysées – écrit une nouvelle page de son histoire. Le chef réalise un tour de force en imprimant d’emblée sa signature, parvenant avec toute sa maestria à renouveler la grande cuisine, en magnifiant par exemple jus et sauces à travers de savantes extractions. Tout est marquant ! 

Fabrice Desvignes remporte le titre si convoité de Meilleur Ouvrier de France Cuisine qui, pour mémoire, est un diplôme dont les épreuves sont organisées tous les quatre ans.

Ils étaient 431 au départ au mois de mai 2014, sélectionnés sur une épreuve écrite d’une heure et un test pratique de quinze minutes pour démontrer leur maîtrise technique sur un sujet non connu à l’avance. Il en est resté 215 qui ont dû passer un autre barrage dans différents centres régionaux. À ce stade, les candidats doivent tous réaliser les mêmes deux plats. Rude sélection : il n’en restait que 32 en finale… et 8 seulement remportent le titre cette année, dont notre Fabrice : bravo !

L’exercice consistait donc en la réalisation de « salmis de pintades accompagné d’un chou farci et de bottillons de salsifis » et « tarte tatin de coings parfumée au gingembre, beurre de porto rouge réduit ». Il fallait aussi réussir une épreuve semi-libre mettant en avant l’originalité et la personnalisation de chaque chef. Exercice très périlleux : réaliser au pied levé un soufflé aux légumes le premier jour, et une crêpe salée soufflée le second jour.